Asile

Comment demander l’asile en Croatie?

La Croatie est un pays avec des milliers d’îles, qui attirent à la fois les touristes et ceux qui fuient leur pays en raison de la discrimination, de la violence, des conflits politiques et sociaux, etc. Sans aucun doute, c’est l’une des nations les plus recherchées d’Europe occidentale pour demander l’asile politique.

Selon les archives, la Croatie accorde depuis 2013 le statut de réfugié aux citoyens de tous les pays du monde dans une large mesure. Fait qui a incité le gouvernement à adopter la loi sur les réfugiés et à remplacer la loi sur la protection internationale et temporaire, en 2015, dans le but d’offrir plus d’avantages aux demandeurs.

En 2021, la Croatie avait reçu 2 460 demandes d’asile, la majorité étant des étrangers d’Afghanistan, d’Irak et d’Iran. Le pourcentage d’acceptation est d’environ 25%, ce qui représente un chiffre important pour le système de réfugiés du continent.

Premières considérations pour demander de l’aide en Croatie

L’aspect le plus important à considérer lors d’une demande de protection en Croatie est d’avoir des raisons valables, basées sur ce qui est établi dans la Convention de Genève concernant le terme «réfugié». Il indique que c’est toute personne qui est forcée de fuir son pays d’origine, car elle n’est pas protégée par les agences de sécurité et, par conséquent, son intégrité physique, morale et mentale est en danger sur le territoire.

Les raisons les plus fréquentes sont la discrimination et la violence dues à des questions raciales, politiques, religieuses et de genre. Les conflits sociaux peuvent également être pris en compte pour l’acceptation de l’asile en Croatie. Cependant, la fraude gouvernementale, la crise économique, les comportements et actions antisociaux ne sont pas valables pour le processus.

Demande d'asile en Croatie

Types de protection assurés par la Croatie

Bien qu’en général, lorsqu’on parle de protection internationale, il est fait référence au statut de réfugié des étrangers dans un pays spécifique. Or, dans le cas de la Croatie, il existe trois types d’aides, qui sont :

  1. Statut de réfugié. S’applique lorsque les raisons du départ du pays de naissance sont dues à la persécution. Les causes doivent être précisément fondées, comme par exemple : les questions de race, de religion, d’idéologies politiques.
  2. Protection subsidiaire. Dans ce cas, la peur du retour au pays d’origine est due aux menaces, à la peine de mort, aux peines inhumaines ou dégradantes. En d’autres termes, elle est associée au bénéfice de la violence généralisée.
  3. Protection temporaire. Cela ne s’applique que dans des situations spécifiques pour les personnes qui viennent de pays spécifiques. Par exemple, le 8 mars 2022, le gouvernement croate a décidé d’approuver ce statut pour les Ukrainiens, en raison de conflits avec la Russie.
También puedes leer:  Comment Demander l'Asile en Norvège

Procédure pour faire une demande d’asile en Croatie

Vous pouvez demander l’asile dès votre entrée en Croatie, à l’un de ses postes frontaliers et devant toute autorité de police, ou au Centre d’accueil des étrangers (CAE). De même, vous pouvez passer un appel téléphonique pour indiquer le désir d’entamer le processus de protection internationale, les numéros sont :

  • Numéro d’urgence général : 112
  • 192 – police
  • 193 – pompiers
  • 194 – ambulancier
  • 195 – recherche et sauvetage en mer
  • 1987 – assistance routière

Étape 1. Enregistrement

Après avoir indiqué aux autorités la volonté d’entamer la procédure d’asile, un agent procédera à la déclaration et à l’enregistrement complet. Pour ce faire, le fonctionnaire prendra des empreintes digitales et une photographie, qui seront ensuite envoyées au ministère de l’Intérieur afin que l’agence délivre le certificat respectif, dans un délai maximum de 48 heures.

Procédure pour faire une demande d'asile en Croatie

Il est à noter que si vous avez moins de 18 ans et que vous êtes seul en Croatie, vous devez informer au plus vite les autorités compétentes afin qu’elles puissent vous désigner un tuteur. Cette personne sera chargée de protéger vos droits pendant la procédure d’asile.

Étape 2. Interview

Une fois l’enregistrement terminé à l’étape précédente, vous serez affecté à un centre d’accueil pour demandeurs d’asile, qui est l’endroit où vous recevrez toutes les notifications associées au processus. Le premier est un appel à un entretien pour procéder formellement à la candidature. Pendant la réunion, vous avez le droit à un interprète de votre langue maternelle, car vous devez indiquer en détail la voie d’entrée dans le pays, les raisons de la demande et les données personnelles.

L’affaire sera traitée par un procureur de la République accompagné de fonctionnaires d’une organisation non gouvernementale (ONG), afin de fournir les conseils juridiques nécessaires ; bien que ceux qui disposent de ressources économiques suffisantes aient le droit d’engager un professionnel privé. À tout moment, vous avez le droit d’obtenir des informations juridiques relatives à votre demande.

También puedes leer:  Comment demander l'asile au Kenya

Étape 3. Attribution de pièce d’identité

Par la suite, le ministère de l’Intérieur vous délivrera une carte d’identité de demandeur d’asile (DNI) que vous devrez toujours avoir sur vous jusqu’à ce que l’affaire soit résolue. Le délai de remise dudit document ne pourra excéder trois jours ouvrables.

Étape 4. Décision

La résolution finale peut prendre de quelques semaines à plusieurs mois, selon la complexité de chaque cas. Cependant, la loi établit que la demande d’asile doit être résolue dans les six premiers mois à compter de la date à laquelle la Croatie est devenue responsable du processus, avec une prolongation maximale de 15 mois supplémentaires.

Gardez à l’esprit que si votre pays d’origine est considéré comme sûr, la demande sera résolue dans le cadre d’une procédure accélérée, dans un délai maximum de deux mois. Ces nations correspondent à celles qui ont un système de gouvernement démocratique, sans plainte pour persécution, torture ou traitement inhumain ou dégradant, sans menace de violence ou de conflit armé. Certains sont : l’Algérie, l’Albanie, le Kosovo, le Monténégro, le Maroc, la Macédoine du Nord, la Serbie, la Turquie et la Tunisie.

Droits et devoirs en tant que demandeur d'asile

Toutefois, si la décision est positive, vous recevrez une autorisation de séjour urgente d’une durée n’excédant pas 5 ans, qui sera analysée trois ans plus tard. Ceci est fait afin de savoir si les circonstances qui vous ont amené à quitter le pays d’origine ont changé et si une extension de protection s’applique.

Si la décision est négative, vous pouvez faire appel gratuitement auprès d’un avocat privé ou public. L’idée est de demander une nouvelle évaluation du dossier devant les tribunaux.

Droits et devoirs en tant que demandeur d’asile

Tout demandeur d’asile en Croatie est tenu de respecter les devoirs et les droits établis par l’État. De cette façon, vous tirerez le meilleur parti des avantages dont vous bénéficiez lors de la résolution de l’affaire et éviterez de commettre des crimes qui affectent la pétition. Elles sont:

DroitsDevoirs
Restez légalement en Croatie pendant toute la durée du processus de demande et d’appel, quelle que soit la forme d’entrée.Respectez les lois et les autorités de la Croatie.
Vivre dans un centre d’accueil et profiter de la nourriture, du logement et de l’assistance médicale.Fournissez aux autorités croates toutes les informations dont elles ont besoin.
Après 25 jours consécutifs dans un centre d’accueil, le demandeur a droit à une allocation mensuelle en espèces de 100 HRK.Si vous avez un niveau socio-économique élevé, payez les frais d’hébergement au Centre d’Accueil.
Postuler pour un emploi après neuf mois de dépôt de la demande d’asile auprès du ministère de l’Intérieur.Informez immédiatement le bureau d’asile lorsque vous décidez de changer de résidence.
Recevez une assistance médicale d’urgence et une éducation comme tout résident né en Croatie.Restez en Croatie pendant toute la durée de votre candidature active.
Recevoir le remboursement des frais de transport public encourus pendant la procédure d’octroi de l’asile.

En bref, la Croatie est une excellente nation pour demander une protection internationale en cas de violence, de discrimination ou de persécution dans le pays d’origine. Et c’est qu’en plus des avantages, il a aussi une grande hospitalité de ses habitants et des paysages incomparables avec des ressources naturelles qui transmettent la paix et l’harmonie pour une vie chaleureuse.

Laura Dubois

Assistante juridique, dans les représentations auprès du Service national des migrations pour les personnes dont la demande de statut de réfugié a été rejetée.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Basic information on data protection
ResponsibleMaria Martinez +info...
PurposeGestionar y moderar tus comentarios. +info...
LegitimationConsent of the concerned party. +info...
RecipientsNo data will be transferred to third parties, except legal obligation +info...
RightsAccess, rectify and cancel data, as well as some other rights. +info...
Additional informationYou can read additional and detailed information on data protection on our page privacy policy.

Bouton retour en haut de la page